Même les plus distraits et les moins curieux d’entre vous connaissent les Strokes, peut-être sans le savoir. Souvenez-vous de la musique de la pub EDF du printemps 2004 à base de vie qui s’écoule et qui boucle (superbe épanadiplose publicitaire qui faisait dire à la moitié des filles de la salle "oh excellent, j’adore cette pub" pendant la fête du cinéma 2004), c’était eux et leur chanson The end has no end.

Et bien figurez vous que ces diables ont sorti leur 3ème album le 2 janvier et que ce disque est complètement oufesque (c’est bien simple, certains refrains ou riffs sont tellement obsédants qu’ils m’empêchent de dormir depuis plusieurs jours, même si j’exagère un poil). Donc, chers amis, ruez-vous sur cet album et particulièrement sur la 2 (le single), la 3 (le futur single), et la 12 (j’estime que ces informations sont bien plus utiles que les noms des chansons qui ne seraient pas retenus, je vous connais, c’est tout le temps la même chose).

- La 2, Juicebox, est sur YouTube
- La 3, Heart in a Cage :

- La 12, Ize of the World :