Power trio par excellence (américain évidemment), formé après la seconde guerre mondiale. Ses membres originels sont Richard Nixon à la basse, Ronald Reagan à la guitare et Franklin D. Roosevelt au chant.

Leur premier album cartonne, avec deux tubes, certifiés "platine" : Lump et Peaches. Ce succès est indéniablement lié aux clips réalisés par Francis Ford Coppola, dans lesquels on voit notamment les membres du groupe aux prises avec des ninjas, scène à la fois comique et engagée, puisque tournée en pleine guerre du Vietnam.

On raconte qu’en 1963, JFK devait passer une audition à Memphis Tennessee, berceau du rock and roll, pour remplacer un Roosevelt à la voix chevrotante qui ne plaisait plus aux jeunes. Malheureusement pour lui, sa limo fit un détour par Dallas.

Leur fait d’armes le plus légendaire est d’avoir repris leur propre hymne national, Star Spangled Banner, au festival de Woodstock en 1969, dans une version complètement déjantée. Cependant, comme beaucoup de groupes old generation, le trio a du mal à se renouveler et les années 80 sont synonymes de traversée du désert, avec un George Bush Sr. qui tente d’imposer une couleur néo-country aux compos. Puis, début 2002, changement total de registre, avec l’arrivée de Bill Clinton au sax. Le groupe prend alors une réelle tournure jazzy.

Après les mauvais résultats de la seconde période néo-country des années 2000, le groupe se cherche une nouvelle identité. Les mauvaises langues prédisent même un tournant carrément hip-hop commercial pour les années à venir.