Être bons en studio ou bons sur scène ? Cette question doit turlupiner nombre de groupes. Lightspeed Champion envisage par exemple d’arrêter la musique puisqu’il n’arrive pas, selon lui, à faire des concerts assez bons. Un groupe au moins a tranché de manière définitive cette question. Il s’agit des Soledad Brothers. Aujourd’hui disparu, ce groupe était tout simplement le meilleur groupe live qu’il m’a été donné de voir.

Aller pour la première fois à un concert des Soledad Brothers, c’est un peu comme découvrir un trésor en poussant la porte de la cuisine. Au passage, merci à l’association Allez Les Filles, de Bordeaux, de m’avoir permis de vivre ça. Tout commence par Johnny Walker qui attaque un riff de blues de base. Là-dessus, Ben Swank se retrousse les manches et martèle chaque temps sur sa grosse caisse. Oliver Henry ajoute une ligne rythmique. Tout le monde est calé, c’est parti, on lâche les chevaux, les overdrive et les cymbales. La cavalcade est lancée et ne s’arrêtera que trempée par la sueur et la bière, après que l’essence du rock’n’roll aura enflammé l’homme de Detroit qui sommeille en chacun de nous.

Après ce concert, le manque arrive. Inévitablement. La pulsion primaire du discophile consiste alors à se jeter sur la discographie du groupe. Mais là, déception, celle-ci souffre du syndrome MC5 : quoiqu’honorable, elle stagne à des années-lumière de la qualité oufesque des prestations scéniques du groupe. Quelques singles sont malgré tout à mettre sur toutes les compiles : Cage That Tiger, Truth or Consequences ou Gospel according to John et il existe même un titre radio-diffusable : Good Feeling.

Je plains tous ceux qui n’auront pu voir les Soledad Brothers de leur vivant. Car oui, le groupe n’est plus (cf. l’article de l’ancien blog sur ce sujet). Mais l’espoir est rené il y a quelques semaines lorsqu’on a retrouvé la trace de nos sbires. Johnny Walker joue désormais au sein du Cut In The Hill Gang et semble vouloir utiliser son diplôme de docteur et pratiquer la médecine. Ben Swank est le batteur de The See See et accompagne régulièrement son pote Mr. David Viner.

Les Soledad Brothers sont morts, vivent les Soledad Brothers !

Photo : Lex In The City -
AttributionNoncommercialShare Alike
Some rights reserved