C’est Franz Beckenbauer qui le dit : "[L’équipe nationale allemande] est devenue un tas de chochottes." Le monde va mal !