Les White Stripes en concert, c’est très fort.

Deux ans après leur dernière venue à Paris, les voilà de retour au Zénith en avant-première de la sortie de leur album Icky Thump. Le rouge, le noir et le blanc sont de mise pour un show certes sans surprise - il ressemble à s’y méprendre à leur DVD live sorti il y a quelque temps à l’exception des 3 titres du nouvel album - mais d’une efficacité redoutable ! Le nouveau single s’impose déjà comme un classique, tandis que Seven Nation Army, Hotel Yorba électrisent la foule conquise d’avance.

Les White Stripes en disque, c’est très très fort.

Après Arcade Fire qui avait réussi à placer l’accordéon dans l’éventail des instruments rock, les White Stripes ont retroussé les manches et sorti les instruments les plus improbables : trompettes, cornemuse, etc. Ils réussissent même avec Conquest à faire la meilleure chanson insupportable de l’histoire. Mention spéciale à Catch Hell Blues, l’un des meilleurs morceaux de l’année.

Au boulot Jack, place au 2nd album des Raconteurs !