21 avril 2006. Café de la Danse. Soirée du vendredi du 9ème festival Les Femmes s’en mêlent. La première à s’élancer sur scène est Wendy McNeill, seule en scène, avec guitare, accordéon et sampleur. Le problème c’est que j’avais déjà vu son set "autosampling + je chante par dessus" auparavant et que si j’avais bien aimé la 1ère fois, là, c’est vraiment sans surprise, répétitif et finalement assez limité donc bref, vivement la suite. Arrive alors Sarah Slean, que je connaissais absolument pas, accompagnée d’un quatuor à cordes. Là surprise, si mon a priori était très négatif ("chanteuse à voix" qui s’accompagne au piano pendant que le quatuor s’élance dans les passages tristes), c’est finalement plutôt pas mal. La dame a un charisme assez incroyable, s’amuse avec le public et le concert est finalement bien.

C’est enfin au tour de la tête d’affice, Isobel Campbell. Accompagné d’un groupe fourni, l’ex de Belle and Sebastian commence le set par les chansons de son disque Ballad of the broken seas et en l’absence de Mark Lanegan, c’est un pote à Isobel qui chante à sa place et lui pique presque la vedette. La seconde partie du concert est meilleure, les chansons deviennent pop, folk et country et la recette marche nettement mieux.

Et là, l’objet du post prend tout son sens... Un des musiciens d’Isobel joue de cet instrument qui sonne très musique hawaïenne et je pense savoir qu’il s’agit d’un Fender Rhodes... Non, un pedal steel... Putain mais c’est quoi ces 2 instruments souvent crédités dans les livrets de CD ?! Lequel est lequel ? Après enquête auprès de mes comparses dont je me rends compte qu’ils se posent tous en secret la même question, je décide de mener l’enquête et voici les résultats.

Le Fender Rhodes c’est plus un clavier :

Et la pedal steel, c’est bien ce qui sonne hawaïen :