La moustache ne fait pas tout.

La bande des Livingstones construit un rock éclectique, tantôt mâtiné de pop ou de country, à l’image de ses références, qui vont de Pulp à Johnny Cash, en passant par les Beach Boys.

Les chansons se fredonnent et mûrissent depuis 2007. La formation franco-indio-suédoise, au complet deux ans plus tard, est maintenant prête pour toutes les explorations scéniques.