Bonjour les enfants.

Les critiques sur les Hooray Henrys commencent à poindre ! L’une peut se trouver sur le forum de B-Side Rock [EDIT : le site a disparu] et l’autre qui m’a été délivré en privé par le manager du groupe Guigui Lele et dont je vous livre le contenu :

les Hooray henrys, subtil mélange de rock garage tendance MC5 et de mélodies plus travaillées à tendance Rolling stonienne, n’ont rien à envier à Graham Coxon, ex-membre du groupe Blur, dans le travail à bras la corde du manche de la guitare. Influencés par les groupes dits du "renouveau du rock", tels que Bloc Party (on écoutera à ce titre leur reprise pêchue d’Helicopter) ou les White stripes, ils semblent transcender ces influences, et puisent dans toutes les époques (le glam de Bowie, le surf des Beach boys, le bayou des Creedence) et dans toutes les contrées (Angleterre, bien sûr, Amérique, off course, mais France ou Australie, aussi...), pour proposer un rock puissant mais léché, dynamique mais peaufiné jusqu’à la dernière note ! En un mot, les Hooray henrys sont les meilleurs espoirs de la scène rock mondiale actuelle...

Merci manager !